Tout contre la terre

Adaptation de Tu m’as laissée en vie de Camille Beaurain

Auteur : Rémi Couturier

Metteurs en scène : Marie Benati et Rémi Couturier

Création musicale : Simon Meuret

Scénographie : Hélie Chomiac

Avec : Charlotte Bigeard, Merryl Beaudonnet, Charlie Fargialla, Emmanuel Gruat, Thibaud Pommier, Bertrand Gonçalves

Adaptation du roman de Camille Beaurain et Antoine Jeandey : Tu m’as laissée en vie. Le marie de Camille, agriculteur dans la Somme, criblé de dette, pris en tenaille entre les assurances et la grande distribution, s’est donné la mort.

Un metteur en scène se lance le défi de présenter la vie de Camille et son mari, Augustin.

 

dates et horaires : mardi 24/05 à 22h00, vendredi 27/05 à 22h00, mardi 31/05 à 19h00, vendredi 03/06 à 20h30, mardi 07/06 à 20h30, vendredi 10/06 à 19h00

 

Bios des metteurs en scène

Rémi Couturier

Formé au Cours Simon. Il a joué dans Les Crapauds Fous de Mélody Mourrey au théâtre Lepic en 2018. Il a ensuite joué dans Jamais sans ma femme de Sophie Depooter au théâtre de La Boussole.

 

Marie Benati

Après 6 ans de formation d’art dramatique au cours Simon et au Conservatoire Maurice Ravel, Marie Benati travaille comme comédienne au sein de plusieurs troupes, et comme metteuse en scène pour. met en scène Les Justes d’Albert Camus (La Première Bande), Le Misanthrope de Molière (La Première Bande), et La Maladie de la Famille M de Fausto Paravidino (Nuit Orange) qui remporte le Grand Prix du Jury au festival de Nanterre-sur-Scène en novembre 2021.

 

Note d’intention

Dès ma lecture du témoignage de Camille Beaurain j’ai eu envie de présenter sur scène ce qu’elle a vécu. Je voulais l’aider dans le combat que mène les agriculteurs contre la grande distribution, contre les normes européennes et contre la négligence des responsables politiques.

Plus que de présenter la vie de Camille, nous voyons des comédiens jouant sa tragédie. Ils sont là pour insuffler de la légèreté dans le sombre tableau de notre agriculture. Surtout, ils furent le moyen de donner plus de portée au propos puisqu’ils répondront à la question : Pourquoi racontons-nous cette histoire ? Pourquoi racontons-nous des histoires ? Qu’est-ce que ça nous apporte ?