Le syndrome du banc de touche

Auteure : Léa Girardet
Metteure en scène : Julie Bertin
Avec : Léa Girardet

RÉSUMÉ

Le syndrome du Banc de touche est un seul en scène effectuant un parallèle entre les footballeurs remplaçants et les comédiens qui ne travaillent pas.
Numéro 10, comédienne de 30 ans, est en proie à une crise de légitimité. Elle prend alors pour modèle salutaire la figure d’Aimé Jacquet. Cette jeune femme, destinée selon beaucoup à rester sur le banc de touche, décidera finalement de s’auto-titulariser !

NOTE D’INTENTION

Il s’agit ici de se demander quelle peut-être la beauté de l’échec dans une société où la performance, la concurrence et la réussite nous sont données comme les seules lignes de conduite valable. Pourtant, il y a fort à parier que le succès se rencontre aussi en faisant l’expérience de l’échec…
Le syndrome du banc de touche est une déclaration d’amour à la lose et à tous ces moments de défaites qui nous poussent chaque jour à devenir la personne qu’on devrait être.

« Tel joueur a raté sa carrière de peu ! Et rater sa carrière “de peu”, c’est déjà avoir du style. C’est même le comble du dandysme pour peu qu’on y mette un peu du sien. Il faut un minimum de style et de panache pour être un vrai loser (…) La lose fait partie de la vie, elle est proche, omniprésente, tout simplement humaine. Le loser est mortel, comme nous. Alors magnifique ou pathétique il est notre frère, notre semblable et rate ce qu’on a soi-même raté ». Chérif Ghemmour (journaliste sportif)

DATES/HORAIRES :

28/05 à 20h30 – 31/05 à 21h15 – 4/06 à 19h

Télécharger les biographies