Des Pivoines du Japon

Auteur : Emmanuel Robert-Espalieu

Metteur en scène : Victoire Berger-Perrin

Distribution : Marion Christmann et Gaël Cottat

Ils se sont accrochés au premier regard. Enfin c’est ce qu’il dit. Elle, elle aurait préféré qu’il s’agisse du mec juste à côté. Un rendez-vous comme tant d’autres au restaurant. Une rencontre à peine engagée qu’elle s’apprête à abréger quand sa chaise à lui se brise, opérant une rupture dans le cours de leurs vies. Leur vie à venir. Une vie à deux aussi belle que les pivoines du Japon, cette fleur qu’elle aime tant.

dates et horaires : mardi 24/05 à 19h45 vendredi 27/05 à 21h15, mardi 31/05 à 19h45, vendredi 03/06 à 22h00, mardi 07/06 à 19h45, vendredi 10/06 à 20h30

 

Bio du metteur en scène:

Victoire Berger-Perrin se lance dans la mise en scène avec « Les listes » au Festival des Mises en Capsules de 2015. Elle adapte et met en scène le roman d’Olivier Bourdeaut « En attendant Bojangles » qui s’est joué près de 350 fois en France et à l’international. À l’occasion des 100 ans du Prix Nobel d’Einstein, elle met en scène le spectacle familial « Albert Einstein, un enfant à part ». Elle revient aux Capsules en 2022 !

 

Note d’intention

Ce spectacle est le fruit d’une rencontre entre les comédiens Marion Christmann et Gaël Cottat, la metteuse en scène Victoire Berger-Perrin et l’auteur Emmanuel Robert-Espalieu, réunis autour d’une envie commune : raconter l’histoire la plus universelle qui soit, celle de la quête de l’amour. Mais pas n’importe quel amour. L’amour absolu. L’amour éternel. Celui dont les rides ne sont que les témoins du bonheur passé. Imperméable à la lassitude de l’autre, immuable malgré l’assaut des années, socle des générations qu’il va engendrer. Alors pour raconter cet amour-là, si particulier qu’il en devient trop ambitieux, voire inaccessible pour la plupart, la pièce se situe à la frontière de la réalité et du fantasme. Autour d’une simple table d’un restaurant, un soir, quelque part sur la terre, un homme et une femme. Deux vies qui s’enlacent en subtils décalages temporels, une partition de mise en scène en notes poétisantes ponctuées de ruptures qui ramènent les personnages à leurs failles et à leurs peurs. Une histoire soudaine, suspendue dans le temps, dans les airs, pour toujours.